Le 23 juin 2016, la majorité des citoyens du Royaume-Uni a exprimé le souhait de quitter l’Union européenne. La notification par le Premier ministre britannique de l’activation de l’article 50 du traité sur l’Union européenne lancera des discussions ainsi que la procédure de retrait du Royaume-Uni de l’Union.

Parmi les accords internationaux signés par l’Union, la Déclaration commune du sommet de Paris pour la Méditerranée du 13 juillet 2008 a institué l’Union pour la Méditerranée (UpM). L’UpM est composée de 43 pays membres, dont les 28 États membres de l’Union. Le Royaume-Uni en est donc membre.

La Commission peut-elle indiquer:

1. si elle entend participer aux négociations de l’accord de retrait avec le Royaume-Uni afin de discuter, notamment, des engagements du Royaume-Uni liés aux accords conclus par l’Union avec des pays tiers;
2. quelle procédure sera suivie afin d’aboutir au retrait du Royaume-Uni des engagements internationaux qui avaient été contractés en son nom par l’Union; et
3. si le Royaume-Uni pourra rester membre de l’UpM après son retrait de l’Union européenne? Si oui, selon quelles modalités?

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :