Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de l’accord de libre-échange de l’Union avec la Corée du Sud, la Commission européenne a indiqué, l’année dernière, que plus de 35 % des entreprises européennes exportant vers la Corée du Sud ne demandent pas à bénéficier du traitement privilégié (réduction des droits de douane et autres avantages) auquel elles ont droit. Cela résulte, le plus souvent, d’un manque d’information sur les bénéfices et avantages permis par l’accord.

Or, ce sont ces bénéfices économiques qui permettent notamment de stimuler la croissance et la compétitivité de nos entreprises.

La Commission peut-elle indiquer:

les actions qui ont été menées depuis la publication de ce chiffre et le nombre d’entreprises qui bénéficient dorénavant du traitement privilégié permis par l’accord avec la Corée du Sud?
les actions qu’elle compte mettre en place de manière générale pour faire connaître aux entreprises européennes les avantages auxquels elles ont droit dans le cadre d’un accord commercial conclu par l’Union et un pays tiers?
si une communication adaptée et des mesures de soutien spécifiques sont mises en œuvre pour les PME afin qu’elles puissent bénéficier également des avantages issus des accords commerciaux?

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :